« Marmiton » spécial fromages : l’acheter ?

A l’affût de la moindre actu fromage, et particulièrement sensible au monde de la presse (ah tiens, pourquoi ?), je suis tombée chez mon kiosquier sur le dernier numéro du magazine « Marmiton ». La thématique principale ? « Vos meilleures recettes au fromages ». Tout un programme ! Alors, on l’achète ou on garde les 3,90€ pour aller se boire un demi ?

 

L’Édito commençait bien : « 0% détox, 100% plaisir », ah, enfin des mots qui nous parlent et qui changent de toutes les thématiques de début d’année des magazines féminins => « je perds 1 kilo par jour », « je perds une taille de jean en 6 jours », « je ne m’alimente que de pommes, je m’en fous, je suis épanouie, c’est détox » ou encore « je suis amoureuse de mon assiette : 3 pépins de raisin et une salade de roquette sans sauce ». Bref, Claire (il n’y a pas de hasard) Debruille nous promettait dans son édito du rêve, du plaisir, du « gourmand » (à lire façon Top Chef), du croquant et de l’anti-détox en veux-tu en voilà. Courageux de prendre le contre-pied !

IMG_2244

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Promesse tenue ?

Oui, globalement le dossier est bien réalisé, il y a du gourmand, du gras, de la photo qui fait envie, de la recette simple et de la recette plus compliquée.

J’ai noté une jolie recette d’Aligot, une tarte au Maroilles à tester d’urgence, la recette de la truffade auvergnate, des muffins aux noix notamment. Les recettes sont bien expliquées, et on a même en prime l’avis (éclairé ?) d’un internaute qui l’aura testé. Quelques conseils aussi pour ne pas rater les recettes.

IMG_2232

 

 

 

 

 

 

IMG_2234

 

 

 

 

 

 

IMG_2236

 

 

 

 

 

 

 

Oui, mais bon …

Je reste quand même globalement très déçue par le dossier : aucune recette originale, on ne sort finalement pas du bon gros plat traditionnel, qu’on adore certes, mais qui pèse parfois un peu sur l’estomac.

Et puis franchement, la « Tartiflette facile », la « véritable fondue savoyarde », la « pizza 3 fromages », la « salade de chèvre chaud » – ce ne serait pas un peu téléphoné tout cela ? Y’a-t-il vraiment de quoi en faire … tout un fromage ?

 

Verdict

L’intention était super, le discours « rupturiste » très bien inspiré, le dossier est joli et bien réalisé … mais je reste globalement sur … ma faim ! (ah ah ah). A n’acheter donc que si vous ne connaissez pas les bases de ces recettes traditionnelles.

Après, si je peux me permettre un conseil, totalement, mais alors totalement désintéressé et complétement objectif : si vous cherchez des recettes au fromage, y’a un blog sympa qui existe et qui s’appelle, rah comment c’est déjà, ah oui, les Fromages de Clairette je crois 🙂 !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ neuf = onze