C’est quoi La Vache qui rit ?

Non mais l’autre, elle demande ce que c’est La Vache qui rit ? Alors, ça y est, c’est fini l’amour du lait cru et des beaux produits ? Mais nooooooooooon ! Soyez honnêtes, ne me dites pas que vous n’avez jamais entendu dire ce genre de choses : « beurk, La Vache qui rit c’est le reste des fromages qui ne sont pas bons et qu’on me tous ensemble ». Sérieux ? Ça valait le coup de se poser la question !

Bon, pour faire taire les rumeurs, j’ai mis mes meilleurs enquêteurs sur l’affaire. C’est vrai qu’on ressemble peut-être plus aux Experts-Rungis qu’aux Experts-Las Vegas, mais voici le résultat de notre enquête : le fromage fondu a été inventé vers 1908 par les Suisses qui cherchaient un moyen d’écouler facilement leurs excédents de fromage.

 

Qu’est-ce qu’il y a dedans alors ?

La Vache qui rit est fabriquée à partir de plusieurs variétés de fromages affinés au lait de vache pasteurisé. Il s’agit le plus souvent de pâtes pressées type emmental, comté, gouda qui sont fondus dans des malaxeurs chauffants et forment ainsi une pâte à laquelle on ajoute du lait liquide ou en poudre, de la crème, du beurre, du petit lait et divers assaisonnements – et des sels de fonte. Souvent, les fromages transformés n’ont pas passé l’épreuve de la sélection et présentent des défauts qui les empêchent d’être mis à la vente.

L’avantage de La Vache qui rit ? Pas besoin de la conserver au froid et en plus, elle se conserve vraiment longtemps !

IMG_2086

Une véritable star !

La Vache qui rit est connue partout dans le monde grâce à son image mais aussi pour ses facilités de conservation : pour info, 125 portions sont consommées dans le monde chaque seconde !! Dingue ! Pour ma part, j’en ai même trouvé dans des petites épiceries du Bénin ! C’est une des marques les plus connues en France puisque 87% des français la reconnaissent sans hésiter. Mais c’est aussi une vraie star dans le monde entier :

The Laughing Cow dans les pays anglophones

Krówka Śmieszka en Pologne

Η Αγελάδα που Γελά en Grèce

笑牛牌 en Chine etc…

 

Mais surtout : pourquoi la Vache qui rit, rit ?

C’est vrai ça, pourquoi elle sourit bêtement ? Et pourquoi elle porte des boucles d’oreille ?

Allez, c’est parti, un peu d’Histoire que diable ! Lors de la 1ère guerre mondiale, Léon Bel était chargé du Ravitaillement en Viande fraîche (RVF) des troupes : à ce moment-là, l’Etat-major décide de doter chaque unité d’une emblème spécifique qui sera apposée sur tous les camions. Un concours est même lancé et c’est Benjamin Rabier qui l’emporte avec une vache hilare. Le dessin fût vite surnommé la « Wachkyrie », allusion aux Walkyries, les fameux personnages de la symphonie de Wagner – emblèmes des transports de troupes allemandes. C’est en 1921, au moment de trouver un nom que Léon Bel se rappelle de cette anecdote et décide d’appeler sa pâte « La Vache qui rit » – il en profite pour racheter le dessin pour seulement 1000 francs de l’époque.

Et les boucles d’oreille ?

Lorsqu’il rachète les droits de l’image à Benjamin Rabier, Léon Bel lui demande de reprendre son dessin pour le moderniser un peu. Ce serait la femme du dessinateur qui lui aurait recommandé de mettre des boucles d’oreille afin de féminiser le personnage. A star is born !

index

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf + = dix