C’est quoi la Burrata ?

Vous connaissez tous la Mozzarella bien sûr, je vous en ai déjà parlé, notamment the only one, la Mozarella di Buffala. Mais connaissez-vous la Burrata, sa cousine germaine, encore plus crémeuse ? Non ? Pourtant elle est devenue très à la mode depuis quelques mois et on la trouve souvent sur les cartes des restaurant ou des bars à vin. Vous voulez en savoir plus, lisez vite pour en avoir l’eau à la bouche !

 

La Burrata, ce que le moelleux au chocolat est au dessert !

Comme la mozzarella (http://lesfromagesdeclairette.com/cest-quoi-la-mozzarella/), la Burrata est un fromage à pâte filée : qu’est-ce que c’est ? Réalisée à base de lait de bufflonne, une fois la traite faite, le lait est alors emprésuré : le caillage obtenu est alors trempé dans de l’eau chauffée à 80/90°. La pâte est alors soulevée et tirée, càd filée, à l’aide d’un bâton jusqu’à ce que le mélange devienne homogène et filant.

Une fois la pâte réalisée, c’est alors qu’on rajoute de la crème fraîche. Une fois la préparation finalisée, elle est enfermée dans une feuille de pâte filée puis entourée de feuille de jonc afin de pouvoir contrôler sa fraîcheur : c’est ce qui lui donne sa forme si particulière.

 

DSC07911

DSC07915

DSC07929

 

Plus crémeuse et plus grosse que la mozarella

On la compare souvent à sa cousine la mozarella, mais du fait de cet ajout de crème fraîche, la Burrata est beaucoup plus crémeuse : quand on la coupe, on obtient un filet moelleux de crème coulante. Plus grosse, elle pèse généralement environ 500 g : on peut néanmoins la trouver en plus petit format, appelé Burratina.

Comme pour la mozzarella, si l’originale pure et dure est fabriquée à base de lait de bufflonne, on trouve également de la Burrata fabriquée avec du lait de vache.

 DSC07939

 

Un fromage originaire des Pouilles qui se suffit en lui-même

L’origine de la Burrata daterait des années 30 : dans une ville des Pouilles (la fameuse botte de l’Italie), précisément à Andria, un fromager a commencé à fabriquer ses fameuses burrata. L’idée était de créer un petit support pour pouvoir conserver la crème fraîche et la mozzarella du jour qui n’étaient pas vendues en boutique.

Aujourd’hui encore très populaire dans cette région, la Burrata se déguste simplement soit nature, soit avec un léger filet d’huile d’olive. Elle se marie évidemment très bien avec des tomates et du basilic, mais aussi avec des gressins. Compte-tenu de sa taille importante (500 g), elle est parfois servie au restaurant comme un véritable plat.

 

DSC07934

 

Où peut-on trouver de la Burrata ?

Encore une fois, pour une question de qualité, je vous conseille réellement de l’acheter en fromagerie. On en trouve de toutes façons rarement en grandes surfaces, j’en ai néanmoins déjà vu au Monoprix mais sans la tester. On n’en trouve pas toute l’année, mais plutôt au printemps et durant l’été.

Malheureusement, cette qualité à un prix : je trouve de la très bonne Burrata chez mon fromager habituel du 17ème au Halles des Batignolles (http://lesfromagesdeclairette.com/fromagerie-de-quartier-les-fromages-des-batignolles/) et il faut compter un budget de 11,50€ pour un fromage de 500 g.

 

IMG_3468

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit + cinq =